Vélo urbain Sherbrooke est revenu à la charge, lundi au conseil de l’arrondissement de Fleurimont, pour l’aménagement d’une bande cyclable sur la rue du Conseil.

146 signatures en faveur d’une bande cyclable sur Conseil

Vélo urbain Sherbrooke est revenu à la charge, lundi au conseil de l’arrondissement de Fleurimont, pour l’aménagement d’une bande cyclable sur la rue du Conseil. Le regroupement de cyclistes a déposé une pétition comptant 146 signatures. Si les élus étudieront le dossier, le conseiller du district de l’Hôtel-Dieu, Rémi Demers, n’a pas été ébranlé dans sa conviction qu’une bande cyclable sur la rue Chalifoux serait préférable.

Fabien Burnotte, qui représentait Vélo urbain Sherbrooke, a déposé une lettre signée par 36 cyclistes. « Ils amènent des points entre autres sur la qualité de l’environnement. Initialement, on pensait qu’une voie cyclable sur la rue King Est était préférable et que la rue du Conseil était un compromis. La rue Chalifoux est un compromis qui n’est privilégié par personne. Nous avons aussi eu l’idée de lancer une pétition. En cinq jours, nous avons récolté 146 noms. Il y a aussi des commentaires très intéressants qui l’accompagnent. »

Le citoyen Philippe Langlois avait interpellé les élus à ce sujet en janvier en citant des études selon lesquelles les commerces situés sur une rue dotée d’une bande cyclable profitaient de l’affluence générée par le transport actif. Le président de l’arrondissement, Vincent Boutin, disait se méfier de telles études, qui s’intéressent souvent à des grandes villes dont les réalités commerciales et de déplacement diffèrent de celles des agglomérations comme Sherbrooke. Rémi Demers avait pour sa part soulevé la réticence des commerçants devant un tel projet, lui qui avait pris le temps de consulter les propriétaires ayant pignon sur la rue du Conseil.

« Vous nous aviez lancé le défi de trouver des villes comparables à Sherbrooke qui avaient bénéficié de la réduction des places de stationnement. On a une étude croisée qui démontre que dans 12 villes différentes, la conversion des places de stationnement en piste cyclable n’a pas nui au commerce. Sur ces 12 villes, trois sont de taille comparable à Sherbrooke, dont Wellington et Christchurch en Nouvelle-Zélande. Même si les vélos peuvent transporter moins de marchandise que les véhicules, ils passent plus souvent, donc prennent l’habitude de s’arrêter. Le transport actif dynamise l’économie locale », a indiqué M. Langlois.

« Les craintes des commerçants, on les comprend, mais elles ne sont pas validées par les études », ajoute-t-il.

Demers préfère Chalifoux

Vincent Boutin a mentionné que le sujet figurerait à l’ordre du jour d’un prochain conseil d’arrondissement.

Rémi Demers, qui s’était déjà prononcé pour un compromis qui impliquerait une bande cyclable sur la rue Chalifoux, du moins en attendant une reconstruction complète de la rue du Conseil, n’a pas changé d’avis. « Je veux souligner le respect de la démarche. J’ai beaucoup de considération pour les citoyens qui formulent leurs demandes de cette façon. Je suis impliqué dans ce dossier depuis 2016 et ma position a été de privilégier la rue Chalifoux. » M. Demers veut laisser ses collègues étudier les différents arguments et il ne souhaite pas « partir en guerre » contre l’option de la rue du Conseil. « Lors de mes consultations, les commerçants n’étaient pas chauds à l’idée d’une bande cyclable sur la rue du Conseil. Sur Chalifoux, c’est là que sont les grands générateurs de déplacements : l’Hôtel-Dieu, l’école Coeur-Immaculé, la Crèmerie de l’Est... Et il y a quatre parcs, ça rejoint plus facilement la piste du boulevard Lavigerie, et il y a moins de rues transversales à traverser. On combinerait l’utilitaire au récréatif. Les familles avec les enfants n’utiliseront pas la rue du Conseil et la masse critique de cyclistes, c’est le récréatif et les enfants qui se rendent à l’école. »

Comme le transport actif est un enjeu municipal, Rémi Demers souhaite tout de même que ses collègues se « fassent une tête » sur le sujet. « Je suis convaincu qu’une piste sur Chalifoux serait plus utilisée, mais je vais laisser les gens évaluer les propositions. »