Les dernières données journalières de la Santé publique font état de 116 cas confirmés de la COVID-19 et de trois décès en Estrie.
Les dernières données journalières de la Santé publique font état de 116 cas confirmés de la COVID-19 et de trois décès en Estrie.

116 nouveaux cas, deux éclosions et une correction

Mélanie Noël
Mélanie Noël
La Tribune
Les dernières données journalières de la Santé publique font état de 116 cas confirmés de la COVID-19 et de trois décès en Estrie. La situation au CHSLD privé conventionné Vigi Shermont à Sherbrooke, touché par une éclosion, est particulièrement inquiétante.

« En fait, 20 cas auraient dû être comptabilisés dans le bilan de la veille donc au lieu des 40 nouveaux cas annoncés hier on aurait dû en annoncer 60. Cela nous ramène à 96 nouveaux cas pour le bilan du jour », explique le directeur de la Santé publique de l’Estrie, le Dr Alain Poirier, précisant qu’il existe des problèmes avec le système informatique provincial.

Rappelons que les précédents plateaux avaient été enregistrés le 22 novembre avec 102 cas et le 8 novembre avec 90 cas.

« Évidemment, 96 nouveaux cas, c’est trop. Deux bonnes éclosions expliquent ce nombre élevé. La première touche le CHSLD Vigi Shermont où 22 nouveaux cas ont été déclarés dans les dernières 24 heures et la seconde touche l’Université Bishop’s où 14 nouveaux cas ont été déclarés depuis le dernier bilan », souligne le Dr Poirier, ajoutant que des dépistages massifs ont été effectués dans les deux milieux touchés expliquant en partie la forte hausse.

En tout, ce sont 32 des 56 résidents et 15 employés qui ont été testés positifs au CHSLD Vigi Shermont. À l’Université Bishop’s, un total de 22 étudiants sont affectées.

« La situation à Bishop’s nous inquiète moins puisqu’elle touche des jeunes. Ils peuvent garder des séquelles comme de la fatigue et des essoufflements, mais il y a très peu d’hospitalisations et pas de mortalité. La situation au CHSLD Vigi Shermont est beaucoup plus préoccupante puisqu’elle touche des personnes âgées », résume le Dr Poirier, notant que les équipes spécialisées en prévention et contrôle des infections et des responsables de la Santé publique se sont rendus, jeudi, au CHSLD situé sur la 12eAvenue Nord.

Par ailleurs, la situation s’est rétablie dans les autres régions qui préoccupaient la Santé publique de l’Estrie récemment, soit Asbestos et Lac Mégantic.

« Si je regarde dans les quatre derniers jours, on a enregistré 10, 3, 2, 5 nouveaux cas à Asbestos et 14, 3, 1, 0 cas à Lac Mégantic, alors on a repris le contrôle et ça va bien », se réjouit le Dr Poirier.

La moyenne mobile des sept derniers jours est remontée à 72 nouveaux cas par jour. Elle avait chuté à 62 nouveaux cas mercredi.

Le total de cas depuis le début de la pandémie atteint maintenant 4349 cas.

Les personnes décédées étaient hébergées à l’Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins, à Cowansville, et à la Ressource intermédiaire Dutch Lusignan, de Bedford. L’autre décès est survenu dans la communauté, indiquent les autorités.

Le total des décès se chiffre désormais à 60.

Les nouvelles sont meilleures du côté du bilan des personnes hospitalisées, au nombre de 22, soit une diminution de deux depuis le dernier bilan. Il y a du même coup une baisse du nombre de patients aux soins intensifs de trois, pour un total de quatre. Avec Claude Plante et Marie-Christine Bouchard