Plusieurs centaines de personnes ont démontré leur intérêt pour un poste au CIUSSS de l’Estrie-CHUS.
Plusieurs centaines de personnes ont démontré leur intérêt pour un poste au CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

1100 candidatures au CIUSSS: le Dr Tremblay «agréablement surpris»

La file était longue à la Place des Congrès, où plus de 1100 personnes sont passées pour se magasiner un nouveau travail au sein de l’organigramme du CIUSSS de l’Estrie-CHUS. Une grande, mais belle surprise pour les gestionnaires.

Rappelons que quelque 1000 emplois étaient affichés par l’organisation.

À LIRE AUSSI: Des embauches déjà complétées au CIUSSS de l'Estrie-CHUS

Le réseau de la santé aura «fait le plein de personnel» d'ici 2022, assure la ministre Blais

« Je suis agréablement surpris, avoue le PDG du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, Stéphane Tremblay. On s’attendait à créer un certain intérêt, mais ça va au-delà de nos attentes aujourd’hui. »

« C’est parfois difficile, mais c’est surtout gratifiant de travailler dans le réseau de la santé, poursuit le Dr Tremblay. On aide toujours quelqu’un quelque part. »

Si des postes de préposés aux bénéficiaires et d’infirmiers étaient affichés, des postes de peintres et de plombiers l’étaient également. « Il y en a dans tous les types d’emplois. Autant au point de vue de l’administratif, de soutien, de l’infrastructure, de la logistique, de la production alimentaire, etc. Certains types d’emplois sont plus en pénurie que d’autres : si on avait 250 infirmières prêtes à entrer travailler, ça nous ferait grandement plaisir, mais on sait que ça ne sera pas le cas, car on capte presque toutes les étudiantes qui sortent des écoles. Mais on est heureux d’accueillir tout le monde », ajoute le PDG. 

De plus, plusieurs potentiels travailleurs habitant d’autres régions se sont présentés pour remettre leur CV. « L’Estrie est une belle place. La qualité de vie est bonne, la nature est belle, on n’est pas trop loin des grands centres. Des familles se sont déplacées de l’extérieur de la région pour trouver un emploi ici. Déjà une personne de cette famille travaillait dans le réseau, mais ailleurs. Des gens qui ont quitté le réseau veulent revenir également. Je trouve ça vraiment stimulant », dit Stéphane Tremblay. 

La directrice adjointe à la direction aux ressources humaines, affaires juridiques et communications, Gaëlle Simon, considère que l’événement est un succès. « On a bon espoir de combler les emplois généraux. On pense également pouvoir combler les postes en soins, comme les préposés aux bénéficiaires, aides de service, et tout ce qui est dans le domaine administratif. »

Est-ce que l’exercice permettra de réduire la pression sur les employés actuels du système dès lundi matin ? « Notre objectif, c’est que les gens entrent le plus rapidement possible, dans les meilleures conditions. On va les accueillir dès qu’ils peuvent », répond Mme Simon, souhaitant répéter l’expérience. 

Les personnes qui ont déposé leur candidature en après-midi seront contactées d’ici le 2 mars pour convenir d’une entrevue prochainement.

Rappelons que l’événement «Grand repêchage du CIUSSS de l’Estrie-CHUS» s’est également tenu à Granby, samedi.