Le vice-président du Mouvement musical Mitchell-Montcalm (MMMM), Luc Beaubien, et le président, Frédéric Boivin, ont présenté aux élus scolaires le projet du MMMM de réunir sous un même toit les élèves de Mitchell-Montcalm dans une toute nouvelle école.

1100 appuis pour le MMMM

Avec 1114 signatures d’appui, les représentants du Mouvement musical Mitchell-Montcalm (MMMM) ont tenté de convaincre les élus scolaires et la direction de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) de la nécessité d’une toute nouvelle école pour Mitchell-Montcalm, mardi soir au conseil des commissaires.

Le Mouvement souhaite réunir sous un même toit l’ensemble des élèves de l’école secondaire, qui compte actuellement deux pavillons. L’établissement vit un important manque d’espace, particulièrement à Mitchell.

Le Mouvement a entre autres obtenu l’appui de l’Orchestre symphonique des jeunes de Sherbrooke, le Festival des harmonies et orchestres symphoniques du Québec, et du corps professoral du département de musique de l’Université de Sherbrooke. Le MMMM avait lancé une lettre d’appui juste avant les Fêtes.

Le pavillon Mitchell ne répond pas aux besoins des élèves, particulièrement ceux de la vocation musicale, a plaidé le président du MMMM, Frédéric Boivin. 

« Les locaux étroits du sous-sol du pavillon abritent nos groupes musicaux. Deux poutres se retrouvent au milieu du local où on enseigne les vents, ce qui nuit à la visibilité dans la classe. Les répétitions des harmonies et des ensembles se font à la cafétéria. De plus, aucun concert ne peut être offert à l’école faute d’espace. » 

Le Mouvement souhaite que son soutien financier bénéficie directement aux élèves.

« Le manque d’installations décentes a poussé les parents à se mobiliser afin de soutenir financièrement la diffusion des événements musicaux. Malheureusement, une partie du budget annuellement est consacrée à la location de salles de concert et au transport des instruments utilisés lors des concerts. La construction d’une nouvelle école permettrait non seulement au volet musical de prendre son envol, mais aussi de répondre au manque d’espace général », a indiqué M. Boivin.

500 000 $ amassés

Depuis environ 30 ans, le MMMM a amassé environ 500 000 $ grâce à des activités de financement. 

Le Mouvement a fait connaître ce projet alors que la CSRS a officiellement déposé une demande de construction d’une nouvelle école secondaire au gouvernement du Québec en septembre dernier.

La proposition du MMMM prévoit une salle de spectacle multifonctionnelle pouvant accueillir jusqu’à 700 spectateurs dans le nouvel édifice espéré.

« Oserez-vous donner à Mitchell-Montcalm des installations qui seront à la hauteur de sa réputation et de son potentiel de développement? » a demandé M. Boivin aux élus scolaires et à la direction de la CSRS. Avec ce projet, « Mitchell-Montcalm pourra devenir un pôle culturel en Estrie », a indiqué le vice-président du Mouvement, Luc Beaubien. 

Les deux représentants qui ont pris la parole étaient appuyés par plusieurs autres membres du mouvement, notamment.

Le président de la CSRS, Gilles Normand, a rappelé que toute la question est évaluée par le comité des territoires d’appartenance, de sorte qu’aucune réponse ne pouvait être donnée mardi soir. La CSRS est aussi en discussion avec la Ville de Sherbrooke au sujet du terrain qui pourrait être fourni par la Ville pour une nouvelle école secondaire de 1000 places. La CSRS doit d’abord obtenir le financement de Québec.

Un déficit en vue? 

Par ailleurs, la CSRS anticipe un déficit d’un peu plus de 274 000 $ au 30 juin 2019. Cet état de la situation financière est une projection des résultats au 30 juin 2019. 

« Sur un budget de 250 M$ et plus, je crois qu’on s’en va dans la bonne direction (...) Si l’année se terminait aujourd’hui, on serait en déficit de ça (274 883 $), mais l’année n’est pas terminée », indique Gilles Normand. 

 « On est proche de l’équilibre budgétaire. » 

Un des éléments qui influencent les dépenses est la consommation énergétique en raison de l’hiver rigoureux. 

Cette projection a été préparée en date du 31 janvier 2019.