La Tribune
Le Comité de vigie de l’hôpital Memphrémagog a déposé mercredi soir une pétition contenant 11 500 signatures lors de la séance publique du conseil d’administration du CIUSSS de l’Estrie-CHUS. La pétition a été lancée alors que la communication était pratiquement interrompue entre le Comité de vigie et la direction du CIUSSS. Or depuis la fin de l’été dernier, le dialogue a repris. Des progrès ont été faits dans plusieurs dossiers, comme le retour de la gériatrie à Magog et l’informatisation de certains points de service. « Il reste quelques dossiers à faire avancer, comme la possibilité d’avoir une gouvernance locale, mais globalement, nous sommes satisfaits des rencontres que nous avons avec le CIUSSS », souligne le président du Comité de vigie, Jean-Guy Gingras.
Le Comité de vigie de l’hôpital Memphrémagog a déposé mercredi soir une pétition contenant 11 500 signatures lors de la séance publique du conseil d’administration du CIUSSS de l’Estrie-CHUS. La pétition a été lancée alors que la communication était pratiquement interrompue entre le Comité de vigie et la direction du CIUSSS. Or depuis la fin de l’été dernier, le dialogue a repris. Des progrès ont été faits dans plusieurs dossiers, comme le retour de la gériatrie à Magog et l’informatisation de certains points de service. « Il reste quelques dossiers à faire avancer, comme la possibilité d’avoir une gouvernance locale, mais globalement, nous sommes satisfaits des rencontres que nous avons avec le CIUSSS », souligne le président du Comité de vigie, Jean-Guy Gingras.

1000 nouveaux employés mais il en manque encore 400

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Près de 1000 nouveaux employés franchiront les portes des différentes installations du CIUSSS de l’Estrie-CHUS cet été pour venir prêter main-forte aux 18 000 travailleurs qui auront autant envie que besoin de vacances.