Les coprésidents du projet Dialogue + en action, Annie Godbout et David Morin, ont annoncé avoir obtenu un appui financier de 108 717 $ du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration pour favoriser le dialogue interculturel dans la région.
Les coprésidents du projet Dialogue + en action, Annie Godbout et David Morin, ont annoncé avoir obtenu un appui financier de 108 717 $ du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration pour favoriser le dialogue interculturel dans la région.

100 000 $ pour favoriser le dialogue interculturel à Sherbrooke

Sabrina Lavoie
Sabrina Lavoie
La Tribune
Un appui financier de 108 717 $ du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) permettra à l’organisme Actions interculturelles et son projet Dialogue + en action de créer davantage d’espaces ayant pour but de favoriser le dialogue social et interculturel dans la région.

Le montant accordé dans le cadre du programme gouvernemental Mobilisation-Diversité permettra au projet Dialogue + en action de poursuivre ses interventions réalisées depuis le Forum de 2017, en collaboration avec divers partenaires locaux, qui visait à rendre la Ville de Sherbrooke plus accueillante et inclusive. 

La campagne de sensibilisation « On se ressemble plus qu’on pense », diffusée à l’automne 2018, avait d’ailleurs eu des retombées importantes dans la communauté, avance Actions interculturelles par voie de communiqué.

Selon les coprésidents du projet, Annie Godbout, conseillère municipale et présidente du comité des relations interculturelles et de la diversité, ainsi que David Morin, professeur à l’Université de Sherbrooke, cotitulaire de la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents, la force de cette initiative doit provenir des jeunes.

Ainsi, les prochaines actions prévues dans le cadre du projet Dialogue + en action viseront à permettre à de jeunes leaders « Dialogue + » de se mobiliser et de prendre la parole. Ceux-ci pourront, entre autres, bénéficier d’un soutien pour organiser des activités communautaires.

« Une des grandes forces du projet est de positionner les jeunes comme acteurs de changements et de favoriser leur implication dans la communauté. Ce projet leur donne des outils pour développer leur leadership, aller parler dans les médias et dans les instances de la région pour proposer des solutions novatrices, pour prévenir la discrimination et mettre en valeur des éléments partagés par les différentes collectivités », précise M. Morin.

Les jeunes de 15 à 30 ans intéressés à devenir un leader Dialogue + ou à s’impliquer dans le projet pourront le faire de différentes façons et selon leurs intérêts. Les activités se dérouleront jusqu’en mars 2021 en tenant compte des mesures sanitaires à respecter entourant la COVID-19.

Le projet fera également appel à la collaboration de divers partenaires tels que l’Université de Sherbrooke, la Ville de Sherbrooke, plusieurs organismes communautaires et entreprises ainsi que différents acteurs du milieu qui organiseront à leur tour des interventions publiques de sensibilisation au dialogue interculturel positif. 

Pour plus d’informations ou pour participer, communiquer au 819 822-4180 ou encore par courriel à aide@aide.org.