La députée de Québec Solidaire Christine Labrie s’est montrée « profondément inquiète » sur les réseaux sociaux en partageant le nombre d’interventions effectuées par le SPS en 2019 en lien avec des troubles de santé mentale.
La députée de Québec Solidaire Christine Labrie s’est montrée « profondément inquiète » sur les réseaux sociaux en partageant le nombre d’interventions effectuées par le SPS en 2019 en lien avec des troubles de santé mentale.

« L’aide en santé mentale n’est pas au rendez-vous » selon Christine Labrie

Sabrina Lavoie
Sabrina Lavoie
La Tribune
« C’est très bien qu’on forme les policiers à intervenir en santé mentale, et le SPS a d’ailleurs des pratiques innovantes en ce sens, mais si on a aussi souvent besoin de la police pour ces situations, c’est qu’on échoue à offrir les services adéquats à temps dans le système de santé et de services sociaux », déplore Christine Labrie.