La petite Daphné Xiomara est venu voir son papa devenir citoyen canadien.

« Je me sens plus Canadien, Québécois et Sherbrookois »

Ivan Dario Lazaro fait partie des 40 nouveaux citoyens canadiens qui ont prononcé le serment de citoyenneté samedi au parc Jacques-Cartier dans le cadre de la fête du Canada. La cérémonie revêtait un caractère spécial cette année en raison des festivités entourant le 150e anniversaire de la Confédération.
« Je suis content, j'attendais ce moment avec impatience, note Ivan Dario Lazaro qui habite Sherbrooke depuis neuf ans. Je me sens plus Canadien, plus Québécois et plus Sherbrookois aussi. Je ne suis jamais allé ailleurs qu'à Sherbrooke et je pense vivre ici toute ma vie. »
« Je me sens très fière, c'est l'accomplissement d'un parcours de 17 ans, mentionne pour sa part Gaëlle Simon dont la fille et le mari sont canadiens. Je suis devenue citoyenne du monde. Je suis déjà citoyenne française et maintenant j'ajoute un autre pays. Je pense qu'aujourd'hui nous ne devons plus être citoyens d'un seul pays, mais nous devons devenir des citoyens du monde. »
« Le droit de vote est important pour moi également, ajoute-t-elle. C'est bien de pouvoir mettre notre marque dans le choix des gouvernements autant sur le plan fédéral, provincial et municipal. »
Si certains nouveaux citoyens étaient venus seuls, plusieurs ont prononcé le serment de citoyenneté en famille. C'est le cas de Cesar Gonzalez, Colombien d'origine.
« Avec l'anniversaire de la Confédération, c'est une date importante pour nous et pour le pays aussi, explique celui qui est devenu citoyen en compagnie de sa femme et de sa fille. C'est vraiment incroyable. On a choisi le Canada parce que la qualité de vie est vraiment extraordinaire. »
Le député fédéral Pierre-Luc Dusseault, son homologue provincial Luc Fortin et le maire de Sherbrooke Bernard Sévigny étaient sur place pour féliciter les nouveaux Canadiens. Luc Fortin agissait d'ailleurs à titre de président d'honneur de la cérémonie.
« Il faut être reconnaissant envers ces gens-là, certains ont fait de grands sacrifices et ont tout laissé derrière, a-t-il mentionné. Il faut être ici pour célébrer avec eux. »
La pluie, encore la pluie !
La pluie s'est invitée dans la programmation de la fête du Canada samedi au parc Jacques-Cartier. Plusieurs personnes ont assisté à la cérémonie d'assermentation des nouveaux Canadiens ainsi qu'au spectacle de Bears of Legend en soirée, mais le mauvais temps a décidément fait peur à plusieurs visiteurs.
« Il me semble que la météo n'est pas souvent de notre bord lorsqu'on organise des activités au parc Jacques-Cartier, souligne Gérard Tardif sous son parapluie. C'est un gros inconfort. »
« Je pense que c'est la moindre des choses en tant que Canadien, mais c'est plate qu'il pleuve parce qu'il y aurait eu beaucoup plus de monde », mentionne pour sa part Danielle Robert.
Les gens présents soulignaient toutefois l'importance de célébrer le Canada.
« Je trouve que c'est important. J'ai assisté à la cérémonie des nouveaux citoyens et on réalise qu'il y a une image culturelle très variée maintenant à Sherbrooke. J'aime ça parce que j'ai deux filles d'origine chinoise, » explique Murielle Lacourse.
Le 150e du Canada n'a pas attiré les foules non plus cette année.
« Ça ne m'accroche pas plus qu'il le faut », admet Gérard Tardif.
Plus d'argent, plus de gens?
Certaines personnes sur le site déploraient le manque de gros noms musicaux pour une fête aussi importante.
« Il y a énormément d'argent alloué à la fête du Canada à Ottawa et on comprend, mais ça serait bien si l'on pouvait en avoir un peu plus dans les villes à travers le Canada. On aimerait avoir de grosses fêtes et de gros concerts ailleurs qu'à Ottawa. »
« S'il y avait des feux d'artifice spectaculaires et de gros noms sur la scène, les gens viendraient. On est fier, mais il faut la nourrir cette fierté. »