« Ça fait deux fois que le ministre nous présente un plan pour la rentrée, et ça fait deux fois qu’il oublie le rattrapage. C’est vraiment consternant », déplore la députée de Québec solidaire Christine Labrie.
« Ça fait deux fois que le ministre nous présente un plan pour la rentrée, et ça fait deux fois qu’il oublie le rattrapage. C’est vraiment consternant », déplore la députée de Québec solidaire Christine Labrie.

« Et le plan pour le rattrapage, lui? » demande Christine Labrie

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Sherbrooke – « Dans son allocution, le ministre Roberge n’a rien dit, pas une phrase, à propos des mesures de rattrapage. C’est comme si son postulat de base était : si l’école est ouverte, ça va être comme d’habitude. Mais non, ce ne sera pas comme d’habitude dans les écoles du Québec », estime la députée de Québec solidaire Christine Labrie.