La Tribune
Jonathan Custeau
La Tribune
Jonathan Custeau
Dans le calme quasi absolu de l'île, où jappent librement les chiens et où le plus dangereux trafic gambade à quatre pattes, il n'y a d'autres choses à faire que de se promener.
Dans le calme quasi absolu de l'île, où jappent librement les chiens et où le plus dangereux trafic gambade à quatre pattes, il n'y a d'autres choses à faire que de se promener.

S'arrêter sur l'île du Soleil

Dans l'univers du voyage, il y a deux extrêmes que j'essaie d'éviter: maintenir un rythme effréné pour être certain de tout voir et m'écraser dans un coin avec un bouquin en m'efforçant de ne rien voir du tout. Comme dans tout, il faut trouver le juste équilibre.