La Tribune

Pour ou contre les incontournables?

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Avant de m'embarquer pour une première épopée, je rêvais des monuments historiques qu'on voyait sur les cartes postales. Partir ne signifiait pas rencontrer des gens ou découvrir une culture. Partir, c'était pouvoir me planter au pied de la Tour Eiffel, respirer un grand coup le vent qui l'enveloppe, scruter les passants qui la contournent sans la voir tellement ils en ont l'habitude.