Chronique|

T’as d’beaux yeux, tu sais

Catherine Pineau

CHRONIQUE / Au Québec, bon an mal an, environ cinq enfants de moins de cinq ans se font enlever un œil parce qu’un cancer grignote leur rétine et c’est le solde du compte en banque de leurs parents qui détermine s’ils pourront le remplacer par une réplique.