La Tribune
BRP a fréquemment recours à de la main d'œuvre étrangère.
BRP a fréquemment recours à de la main d'œuvre étrangère.

Travailleurs mexicains sous-payés chez BRP : le politique doit se mouiller

Point de vue
Point de vue
La Tribune
POINT DE VUE / Cette semaine, une excellente enquête du journaliste Thomas Deshaies de Radio-Canada a permis de mettre en lumière la réalité de 160 travailleurs mexicains exploités et abusés par BRP de Valcourt qui ont fait appel à des employés de leurs usines de Querétaro et de Ciudad Juarez au Mexique pour contrer la pénurie de main-d’œuvre au Québec.