Stratford innove avec un service de garde en communauté

Les jeunes familles de Stratford auront accès à 12 nouvelles places en service de garde, au village, à compter du printemps prochain.

La petite municipalité de Stratford, dans la MRC du Granit, a pris les choses en main pour offrir des places en garderie aux familles de son territoire. À compter du printemps prochain, un projet pilote permettra d’accueillir 12 enfants de 0 à 5 ans dans un local aménagé au deuxième étage du bureau municipal.


La mairesse de Stratford Denyse Blanchet était très fière de procéder à cette annonce, lundi, au côté de la directrice du Bureau coordonnateur du CPE Sous les étoiles Mireille Chabot, de la préfet de la MRC du Granit Monique Phérivong Lenoir et du député provincial de Mégantic François Jacques. 

D’autant plus fière que ce service de garde éducatif en communauté répond à un concept lancé en avril dernier par le ministère de la Famille et devient le deuxième projet du genre à être autorisé en Estrie, après celui de Lac-Brome.

«C’est un projet vraiment intéressant parce que dans une municipalité comme la nôtre, on n’a pas tant d’enfants pour être capable de maintenir en vie un CPE, mais en ayant ces 12 places, c’est très intéressant pour notre communauté. Et ça répond à un besoin du milieu», explique Mme Blanchet, qui était à la recherche d’une solution pour les familles de sa municipalité depuis son arrivée en poste il y a un an.

Il faut savoir que dans les dernières années, le nombre de places en garderie en milieu familial a fortement diminué à Stratford, comme dans plusieurs communautés de la région, si bien qu’on n’y trouve plus que quatre places disponibles en ce moment.

Or selon les statistiques du recensement 2021, Stratford compte plus de 20 enfants âgés entre 0 et 5 ans et qui doivent actuellement se faire garder à l’extérieur de la communauté, dans une population d’un peu moins de 1000 personnes.

«Ces nouvelles places permettront non seulement de consolider l’offre existante pour les familles déjà à Stratford, mais elle accroîtront notre attractivité pour de nouvelles familles qui souhaiteraient s’installer chez nous», se réjouit Mme Blanchet.

Le projet de service de garde éducatif en communauté a été rendue possible grâce à l’implication de plusieurs partenaires, dont la Municipalité, le Bureau coordonnateur du CPE Sous les étoiles, la MRC du Granit et le député de Mégantic François Jacques.

Deux garderies en une

Selon la formule retenue, ce sont deux responsables de service de garde relevant du Bureau coordonnateur du CPE Sous les étoiles qui accueilleront les bambins dans le local loué à la Municipalité.

«C’est comme si elles ouvraient un service de garde dans leur maison, sauf qu’en étant sous le même toit, elles forment une petite équipe et sont moins isolées», illustre Mme Blanchet.

«Nous on pense que c’est ce qui va révolutionner la garde en milieu familial, renchérit la directrice générale du bureau coordonnateur Mireille Chabot. (…) On sait que travailler toute seule à la maison, ça peut être plus difficile, mais avec nos projets pilotes, on rassemble deux RSG pour travailler dans un milieu pour 12 enfants. On pourrait aussi avoir le même concept dans une entreprise.»

Ces travailleuses autonomes, dont une a déjà été recrutée par le bureau coordonnateur, recevront chacune une subvention de 3500 $ du ministère de la Famille et de 2250 $ de la MRC du Granit pour lancer leur service.

La Municipalité s’est engagée pour sa part à aménager le local, pour un investissement prévu de 45 000 $, et à le louer aux RSG à un coût raisonnable. 

Quant aux organismes communautaires qui se réunissaient à cet endroit, de même que les assemblées publiques du conseil municipal, ils seront déplacés vers le nouveau centre multifonctionnel qui prend place dans l’ancienne église. 

Le député François Jacques a salué le projet et révélé que d’autres communautés sont en train de s’organiser dans la région pour répondre à l’appel du ministère de la Famille.

«Et c’est un grand besoin», a-t-il lancé, en soulignant qu’il y a toujours quelques 150 places en service de garde qui sont octroyées dans la MRC du Granit mais non offertes aux familles faute de responsables pour les prendre en charge.

«Il faut que ces places-là soient offertes rapidement.»

«Si chaque petite municipalité offre 12 places, on va les combler les 150 places», invite Mme Blanchet.

+

Des bourses de 1000$

Soulignons par ailleurs que ce projet pilote arrive dans le contexte où toute la région du Granit s’ingénie depuis plusieurs mois à trouver des solutions pour combler le manque de places en garderie sur le territoire.

La plus récente initiative du comité garderie, issu du comité Défi 2025, consiste en une bourse de 1000 $ pour les personnes de la MRC du Granit qui ont de l’expérience dans le domaine de l’éducation à l’enfance et qui s’engagent dans une démarche de reconnaissance des acquis pour obtenir une attestation d’études collégiales en éducation à l’enfance.

Au total ce sont 20 bourses qui sont actuellement disponibles grâce à l’engagement de plusieurs partenaires socioéconomiques.

«Nous souhaitons que par cet incitatif de 1000 $, le réseau des services de garde dans la région puisse faire le plein de candidats formés afin de répondre aux exigences gouvernementales en termes de ratio en plus de favoriser l’ouverture de nouveaux milieux de garde un peu partout sur le territoire. Il s’agit d’un pas supplémentaire pour rendre notre région attractive pour de nouvelles familles et de nouveaux travailleurs», ont partagé les partenaires du projet.