La Tribune
Cette nouvelle victoire à Kherson permet aux Ukrainiens de garder l’ascendant psychologique et sonne comme un affront pour le président russe Vladimir Poutine. 
Cette nouvelle victoire à Kherson permet aux Ukrainiens de garder l’ascendant psychologique et sonne comme un affront pour le président russe Vladimir Poutine. 

Quelles options pour Moscou après ses revers en Ukraine?

Daphné Benoit
Agence France-Presse
Humiliée par le retrait de Kherson, isolée après neuf mois de guerre, la Russie pourrait être tentée par l’escalade pour essayer d’inverser le rapport de forces, au risque de dérapages comme l’a rappelé la chute d’un missile en Pologne, alors que les appels occidentaux à une issue négociée semblent difficilement audibles.