La Tribune
Le ministre de la Sécurité publique, François Bonnardel.
Le ministre de la Sécurité publique, François Bonnardel.

RÉPARTITEURS DE LA SQ | Le problème doit être réglé, dit Bonnardel

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Les Coops de l'information
Thomas Laberge
Thomas Laberge
Le Soleil
Le problème de rétention du personnel dans les centres d’appels d’urgence de la Sûreté du Québec (SQ) doit être réglé, reconnaît le ministre de la Sécurité publique, François Bonnardel.