La Tribune
Mickaël Bergeron
La Tribune
Mickaël Bergeron
Les urgences débordent un peu partout, mais on pourrait réduire du tiers cette pression en améliorant les suivis auprès de seulement 5 % de la clientèle.
Les urgences débordent un peu partout, mais on pourrait réduire du tiers cette pression en améliorant les suivis auprès de seulement 5 % de la clientèle.

Désengorger en prenant soin

CHRONIQUE / La donnée frappe : 5 % de la clientèle vue à l’urgence génère 35 % des visites totales. Et on sait comment les soigner autrement. Alors, qu’est-ce qu’on attend pour enlever de la pression sur les urgences?
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!