La Tribune
Les épinettes noires qui poussent à la limite des forêts montrent certains signes indiquant qu'elles réagissent aux changements climatiques en cours. Par contre, leur progression vers le nord devrait se dérouler très lentement au cours des prochaines décennies.
Les épinettes noires qui poussent à la limite des forêts montrent certains signes indiquant qu'elles réagissent aux changements climatiques en cours. Par contre, leur progression vers le nord devrait se dérouler très lentement au cours des prochaines décennies.

Changements climatiques: les arbres devraient migrer à petite vitesse en forêt boréale

Jean Hamann
Si le passé est garant de l'avenir, le visage de la forêt boréale ne changera pas dramatiquement au cours des prochaines décennies