La musique classique qui invite au tourisme

Chantal Boulanger et Jean-Pierre Harel croient que la promotion commune permettra à de nombreux diffuseurs de mettre en valeur leur programmation classique, tout en permettant aux visiteurs de découvrir le Québec.

Un tout nouveau circuit est mis sur pied pour les amateurs de musique classique : La route des concerts. Initiative estrienne regroupant neuf petits diffuseurs, le concept vise un étalement dans toute la province.


Le site laroutedesconcerts.com affiche la programmation en musique classique des membres et propose des itinéraires au public afin de découvrir à la fois des musiciens et des lieux. 

La coordonnatrice de La route des concerts, Chantal Boulanger, est aussi fondatrice des Amis de l’orgue de l’Estrie. Pour elle, La route des concerts permet de donner la visibilité nécessaire aux différents évènements. «Ce que je trouve intéressant, c’est la possibilité de se mettre ensemble. On n’a pas les moyens d’avoir un site web et une littératie numérique. On n’est qu’un petit CA qui s’occupe de tout, comme pour beaucoup de petits diffuseurs. En se regroupant, on peut se faire connaitre et permettre au public de mélomanes [ qu’on a en commun ] de savoir ce qui se passe un peu partout. Ça fait des années qu’on en rêve.» Elle ajoute que les diffuseurs habitent souvent des lieux intéressants, chargés d’histoire, qui gagnent à être connus au même titre que les artistes qui les animent.

Le violoncelliste Stéphane Tétreault agira comme porte-parole pour La route des concerts.

Invitation à prendre la route

Le public qui s’intéresse à la musique classique est prêt à voyager pour vivre un concert. Mais au-delà de l’intérêt du public, le fondateur de La route des concerts et directeur artistique des Concerts de la chapelle, Jean-Pierre Harel, croit que la diffusion des informations sur les spectacles permettra d’offrir à toute la population un prétexte pour sortir. « Quand on essaie de définir quels clients on vise, il y a les mélomanes qui sont toujours à l’affut, mais il y a aussi ceux qui ont simplement envie de faire un tour de machine, sortir une fin de semaine et aller voir un concert sur la route. Ça devient un parcours de découverte pour ceux qui aiment se promener », dit-il. 

Celui-ci travaille sur le projet depuis 2018. Aujourd’hui, l’appui financier du Patrimoine canadien, du Conseil des arts du Canada et du ministère de la Culture et des Communications du Québec permettent d’assurer son envol. À plus long terme, La route des concerts sera financée par une cotisation des diffuseurs à raison de 50 % du prix des 15 premiers billets vendus par concert. 

Les membres sont : Concerts Saint-Sébastien, Espace culturel Cookshire-Eaton, Espace culturel Saint-Gilles (Brownsburg-Chatam), L’Harmonie des saisons (Granby), Les amis de l’orgue de l’Estrie (Sherbrooke), Les concerts de la chapelle (Saint-Camille), Le Vitrail – Espace culturel (Thetford Mines), Salle Bandeen – Musique de chez nous (Sherbrooke arrondissement Lennoxville) et Sur la scène Davignon (Cowansville). 

« On est juste neuf pour le moment, mais on aimerait s’étendre à beaucoup plus », souligne Mme Boulanger, qui indique que la province regorge de petits diffuseurs qui pourront se joindre à l’initiative.