La Tribune
Nick Suzuki a concédé que ce serait bien si tous les joueurs du Canadien étaient en mesure d’utiliser au moins certains mots de français. Il a toutefois ajouté que le fait de vivre à Montréal signifiait que les joueurs pouvaient très bien s’en sortir en anglais uniquement.
Nick Suzuki a concédé que ce serait bien si tous les joueurs du Canadien étaient en mesure d’utiliser au moins certains mots de français. Il a toutefois ajouté que le fait de vivre à Montréal signifiait que les joueurs pouvaient très bien s’en sortir en anglais uniquement.

Le capitaine Nick Suzuki sur son français: «Je peux m’améliorer»

Joshua Clipperton
La Presse Canadienne
Nick Suzuki a appris un peu de français à l’école en grandissant dans le sud-ouest de l’Ontario et le nouveau capitaine du Canadien de Montréal n’est pas offusqué de voir des politiciens québécois discuter de ses habiletés dans la langue de Molière.