La Tribune
Véronique Vigneault
Collaboration spéciale
Véronique Vigneault
Alain Rayes a annoncé mardi qu’il siègera désormais comme indépendant à la Chambre des communes du Canada.
Alain Rayes a annoncé mardi qu’il siègera désormais comme indépendant à la Chambre des communes du Canada.

Alain Rayes, un exemple pour les candidats estriens

Alors que tous les yeux sont rivés sur la campagne électorale québécoise, la victoire écrasante de Pierre Poilievre sur l’ancien premier ministre du Québec Jean Charest dans la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada nous a fait détourner le regard samedi dernier. Cette victoire, qui laisse présager un virage à droite très clair pour le Parti qui tentera de reprendre le pouvoir à Justin Trudeau aux prochaines élections fédérales, a amené l’un de nos députés estriens à quitter la formation politique. Alain Rayes, qui était député conservateur de la circonscription de Richmond-Arthabaska depuis 2015, a annoncé mardi qu’il siègera désormais comme indépendant à la Chambre des communes du Canada.
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!