La Tribune
Le portrait de l’eau souterraine en Estrie est désormais mieux connu grâce à une étude de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et du COGESAF. Ci-dessus, la rivière au Saumon l’été dernier, alors que plusieurs cours d’eau montraient des faibles débits jamais atteints.
Le portrait de l’eau souterraine en Estrie est désormais mieux connu grâce à une étude de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et du COGESAF. Ci-dessus, la rivière au Saumon l’été dernier, alors que plusieurs cours d’eau montraient des faibles débits jamais atteints.

Le portrait de l’eau souterraine mieux connu en Estrie

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Le portrait de l’eau souterraine en Estrie est désormais mieux connu grâce à une étude de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et du COGESAF. L’objectif est de protéger cette ressource et de favoriser une meilleure gouvernance.