La Tribune
Marie-Sol St-Onge
Collaboration spéciale
Marie-Sol St-Onge
Voilà, je l’avoue, je suis dépendante… à l’électricité.
Voilà, je l’avoue, je suis dépendante… à l’électricité.

Ma dépendance...

CHRONIQUE / Voilà, je l’avoue, j’ai une dépendance. Quand je suis en manque, ça me paralyse. Si je n’ai pas ma dose chaque nuit, le réveil peut être désagréable. Sans elle, je fonctionne nettement très mal. Tout est plus ardu, difficile. Le pire, c’est quand il y a une interruption de service inattendu. Si ça arrive au moment où j’en ai le plus besoin, c’est terrible, je me sens alors complètement vulnérable. J’aurais beau essayer d’arrêter, je sais que désormais, j’en aurai toujours besoin. Voilà, je l’avoue, je suis dépendante… à l’électricité.