La Tribune
Une entreprise en construction a perdu un travailleur étranger après 9 mois, alors qu'il devait demeurer au Saguenay-Lac-Saint-Jean pendant trois ans.
Une entreprise en construction a perdu un travailleur étranger après 9 mois, alors qu'il devait demeurer au Saguenay-Lac-Saint-Jean pendant trois ans.

TRAVAILLEURS ÉTRANGERS | Une fidélité qui ne s’achète plus

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Les Coops de l'information
Ça coûte 7000 $, 10 000$ et parfois même 12 000$. Les entreprises investissent gros pour recruter un seul travailleur étranger temporaire. S’il devait demeurer fidèle au même employeur pour la durée du contrat, soit environ 2 ans, ce n’est plus le cas. Des entrepreneurs en région voient leur investissement partir en fumée, alors que des travailleurs étrangers temporaires cèdent à l’attrait des grandes villes.