La Tribune
Mylène Moisan
Le Soleil
Mylène Moisan
Sandra Demontigny a 43 ans, elle sait depuis 2019 qu’elle est atteinte d’Alzheimer précoce et se bat depuis pour pouvoir consentir à l’avance, pendant qu’elle en a la capacité, à recevoir l’aide médicale à mourir lorsqu’elle atteindra un stade au-delà duquel elle ne veut pas aller.
Sandra Demontigny a 43 ans, elle sait depuis 2019 qu’elle est atteinte d’Alzheimer précoce et se bat depuis pour pouvoir consentir à l’avance, pendant qu’elle en a la capacité, à recevoir l’aide médicale à mourir lorsqu’elle atteindra un stade au-delà duquel elle ne veut pas aller.

Le temps de Sandra, le temps des parlementaires

CHRONIQUE / Ils ont modifié la configuration d’une allée, presque rien, à l’épicerie où va Sandra Demontigny. «Ils ont fait des rénos, ils ont fermé une demi-allée et dans ma tête, ça ne marche pas. Je cherche où sont les choses, je retourne, je retourne…»
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!