La Tribune
Les jeunes hockeyeurs devaient passer différents tests pour mesurer leur puissance musculaire, leur vitesse et leur capacité à récupérer, par exemple.

Prédire l'émergence d'athlètes grâce à la science

Matthieu Max-Gessler
Matthieu Max-Gessler
Le Nouvelliste
Une quarantaine de jeunes hockeyeurs se sont soumis à une batterie de tests, samedi, au Centre de l'activité physique et sportive (CAPS) de l'Université du Québec à Trois-Rivières, dans le but de permettre au personnel du Laboratoire de recherche sur le hockey de mesurer différents paramètres liés à leur performance et à leur personnalité. Ces tests étaient menés dans le cadre d'un projet commun entre le Laboratoire, l'Institut national du sport et Hockey Québec, dans le but de mieux comprendre les éléments qui peuvent permettre de déceler de futurs talents dans ce sport.