La Tribune
Mélanie Levasseur plaide pour davantage de contacts et de compréhension entre différents groupes d’âge afin d’enrayer certaines tensions intergénérationnelles.
Mélanie Levasseur plaide pour davantage de contacts et de compréhension entre différents groupes d’âge afin d’enrayer certaines tensions intergénérationnelles.

Cohabitation difficile dans le quartier universitaire

Rémi Léonard
Rémi Léonard
La Tribune
Le ras-le-bol exprimé cette semaine par plusieurs citoyens du quartier universitaire de Sherbrooke est en bonne partie le symptôme d’un fossé qui s’est creusé entre les générations, selon la chercheuse Mélanie Levasseur, du Centre de recherche sur le vieillissement de Sherbrooke.