La Tribune
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Qu’elles soient ambivalentes comme moi, ou qu’elles caressent depuis plus ou moins longtemps le rêve de devenir mères, je suis certaine que pas mal toutes les femmes envisagent leur potentielle grossesse à un moment de leur vie où elles seront en mesure d’accueillir leur enfant convenablement et où elles pourront lui offrir les conditions optimales pour naître et grandir.
Qu’elles soient ambivalentes comme moi, ou qu’elles caressent depuis plus ou moins longtemps le rêve de devenir mères, je suis certaine que pas mal toutes les femmes envisagent leur potentielle grossesse à un moment de leur vie où elles seront en mesure d’accueillir leur enfant convenablement et où elles pourront lui offrir les conditions optimales pour naître et grandir.

À l’enfant que je n’ai jamais porté

CHRONIQUE / Salut petit-e, c’est encore moi. Je ressens encore le besoin de t’écrire, après tout le brouhaha qui bouscule nos vies et qui pourrait en affecter des milliers dans les années à venir. J’ai encore des confidences à te faire.
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!