La Tribune
Marc Allard
Le Soleil
Marc Allard
À 40 ans, Hélène, l’héroïne du roman <em>Connemara</em> est affligée par un mal de vivre, ce «truc informulable qui la minait, qui tenait à la fois de la satiété et du manque».
À 40 ans, Hélène, l’héroïne du roman <em>Connemara</em> est affligée par un mal de vivre, ce «truc informulable qui la minait, qui tenait à la fois de la satiété et du manque».

Hélène et le piège de la quarantaine

CHRONIQUE / À l’aube de la quarantaine, Hélène peut se targuer d’avoir réussi sa vie.
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!