La Tribune
Même s’il en est à sa sixième version pour répondre aux orientations de la Ville et aux préoccupations du voisinage, le projet domiciliaire de la rue de Hatley à Magog continue de susciter de l’opposition chez de nombreux citoyens qui considèrent ce boisé comme leur parc de quartier.
Même s’il en est à sa sixième version pour répondre aux orientations de la Ville et aux préoccupations du voisinage, le projet domiciliaire de la rue de Hatley à Magog continue de susciter de l’opposition chez de nombreux citoyens qui considèrent ce boisé comme leur parc de quartier.

Berges d’Hatley à Magog : même modifié, le projet suscite de l'opposition 

Jacynthe Nadeau
Jacynthe Nadeau
La Tribune
Même s’il en est à sa sixième version pour répondre aux orientations de la Ville et aux préoccupations du voisinage, le projet domiciliaire de la rue de Hatley à Magog continue de susciter de l’opposition chez de nombreux citoyens qui considèrent ce boisé comme leur parc de quartier.