La Tribune
Le juge Jean-François Émond de la Cour supérieure a accueilli le 8 avril dernier la requête en arrêt des procédures de Jacques Delisle, 87 ans, qui devait subir un deuxième procès pour le meurtre au premier degré de son épouse.
Le juge Jean-François Émond de la Cour supérieure a accueilli le 8 avril dernier la requête en arrêt des procédures de Jacques Delisle, 87 ans, qui devait subir un deuxième procès pour le meurtre au premier degré de son épouse.

Les avocats de Jacques Delisle veulent faire rejeter l'appel «injuste» de la Couronne

Isabelle Mathieu
Isabelle Mathieu
Le Soleil
L’appel de la Couronne dans la décision en arrêt des procédures de Jacques Delisle est «vexatoire, totalement injuste, logé de mauvaise foi et contraire aux règles de la décence et du franc-jeu», proteste l’avocat de l’ancien juge dans sa requête en rejet d’appel, déposée cette semaine au palais de justice de Québec.