La Tribune
Qu’on parle de familles monoparentales, soloparentales, homoparentales, pluriparentales ou recomposées, chaque nouveau recensement nous apprend que les familles qui se distinguent du modèle «traditionnel» gagnent du terrain.
Qu’on parle de familles monoparentales, soloparentales, homoparentales, pluriparentales ou recomposées, chaque nouveau recensement nous apprend que les familles qui se distinguent du modèle «traditionnel» gagnent du terrain.

Pour des lois et des politiques publiques qui correspondent davantage à la diversité des familles!

Sylvie Lévesque
Sylvie Lévesque
Directrice générale de la FAFMRQ
POINT DE VUE/ À l’occasion de la Semaine québécoise des familles et de la Journée nationale des beaux-parents, la Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec (FAFMRQ) tient à saluer toute la richesse et la diversité des familles d’aujourd’hui! Le visage des familles a beaucoup changé au cours des dernières décennies. Même si le modèle formé d’un père, d’une mère et d’un ou plusieurs enfants demeure majoritaire, il est loin d’être unique!