Un aréna de deux glaces promis à Magog

Le premier ministre François Legault était à Magog avec le député d’Orford, Gilles Bélanger (à gauche), la députée de Brome-Missisquoi, Pascale Saint-Onge, et du président de l’OBNL Aréna Memphrémagog, Jean-Guy Gingras.

Magog aura un nouvel aréna de deux glaces, a annoncé le premier ministre du Québec, François Legault. «C’est une belle, belle, belle nouvelle. On dit que ça fait longtemps qu’on attendait ça à Magog et je pense que c’est important que ça se fasse rapidement », se réjouit-il, ajoutant que le nouveau bâtiment de 35 M$ devrait être livré pour l’automne 2024 tout juste pour le début de la saison de hockey.


Le nouvel aréna comprendra notamment deux patinoires réglementaires, des vestiaires, des gradins, des locaux de service et d’entreposage ainsi qu’un stationnement de 250 places.

«Ça représente une nouvelle extraordinaire pour trouver une solution enfin pour notre aréna!» a lancé la mairesse de Magog, Nathalie Pelletier, à la suite de l’annonce. Celui-ci était réclamé depuis plusieurs années par les citoyens.

Selon le projet, 1500 personnes devraient pouvoir regarder les parties disputées sur la glace principale. À titre comparatif, l’actuel aréna de Magog compte 1400 places.

Financement

Les gouvernements du Canada et du Québec accordent une aide financière de plus de 18 M$ pour la construction de la nouvelle infrastructure récréative et sportive qui sera adjacente au centre sportif de l’école secondaire La Ruche.

Ce projet prévoit aussi la contribution financière de l’OBNL Aréna Memphrémagog qui s’élève à 8 M$ et celle de la Ville de Magog à 9 M$.

Pour réaliser ce projet, les gouvernements du Canada et du Québec verseront chacun 9,1 M$ provenant du volet Infrastructures communautaires, culturelles et récréatives du programme d’infrastructure Investir dans le Canada (PIIC) et du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS). Cette nouvelle infrastructure contribuera au dynamisme et au développement de la communauté de Magog ainsi que de l’ensemble de la région. 

Le député d’Orford, Gilles Bélanger, a d’ailleurs souligné que ce «nouvel aréna à Magog donne un réel exemple des possibilités d’un tel programme de financement conjoint».

Rappelons que le projet avait déjà été refusé deux fois par Québec et Ottawa.

Interrogé sur ce sujet, le premier ministre Legault a répondu que «cette année, on a décidé de remettre un autre montant dans le PAFIRS pour être capable d’accepter plus de projets».

Le nouvel aréna de Magog sera adjacent au centre sportif de l’école secondaire La Ruche.

Outre le premier ministre du Québec, la ministre fédérale des Sports et ministre responsable de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, Pascale St-Onge, ainsi que la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine du Québec, Isabelle Charest, étaient sur place pour en faire l’annonce.

Également partenaire, le Centre de services scolaire des Sommets cède à l’OBNL le terrain sur lequel sera construit le nouvel aréna en échange d’heures de glace pour ses différentes équipes sportives scolaires.

En ce qui a trait à l’aréna actuel, celui-ci changera de vocation une fois les travaux du nouveau complexe terminé.

«Il aura une seconde vie, c’est sûr que ce ne sera pas un aréna. Tous les projets sont possibles, c’est à voir, mais on est sensible au fait que ce soit un beau projet pour la communauté et pour ce secteur-là également», a expliqué la mairesse Pelletier.

Soirée d’information

Plus de détails entourant le projet de construction de l’Aréna Memphrémagog seront abordés lors d’une soirée d’information qui se déroulera le jeudi 19 mai, à 18 h 30, à l’hôtel de ville de Magog. Les résidents de la MRC de Memphrémagog sont invités à y participer. Il est à noter que les inscriptions sont obligatoires. Des représentants de l’OBNL Aréna Memphrémagog, du Centre de services scolaire des Sommets, de la Ville de Magog et de la MRC de Memphrémagog seront présents pour répondre aux questions des participants.