La Tribune
Des Ontariens conservent leurs plaques et une adresse ontarienne afin de payer des impôts moins élevés dans leur province d’origine.
Des Ontariens conservent leurs plaques et une adresse ontarienne afin de payer des impôts moins élevés dans leur province d’origine.

L’INVASION FISCALE | Identifier les contribuables fantômes par leurs plaques

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Les Coops de l'information
Il suffit de faire un tour dans les quartiers de Gatineau pour s’apercevoir de la quantité de plaques d’immatriculation ontariennes dans les stationnements résidentiels. L’émigration importante de citoyens provenant de la province voisine, ces deux dernières années, se voit à l’oeil nu.