La Tribune
Mylène Moisan
Le Soleil
Mylène Moisan

«Le but, c’est de les prendre en défaut»

CHRONIQUE / Martine Devault a reçu son premier «mandat de supervision» le jour de Noël 2020, il pleuvait des cordes. «Le mandat arrive d’une centrale par internet, on me dit t’es assignée à ça, c’était pour aller chercher un bébé. J’ai demandé : est-ce que quelqu’un va m’accompagner?»