La Tribune
Mylène Moisan
Le Soleil
Mylène Moisan
En ville,iIl y a quelque chose qui ressemble à une confrérie de la barbotte, une forme d’entraide si d’aventure quelqu’un vient à court de vers de terre.
En ville,iIl y a quelque chose qui ressemble à une confrérie de la barbotte, une forme d’entraide si d’aventure quelqu’un vient à court de vers de terre.

L’étrange pouvoir de la barbotte

CHRONIQUE / Jeudi matin frisquet, le soleil essaye de faire oublier le vent qui fait descendre le mercure sous zéro. Qu’importe, ça ne refroidit pas Olivier Leclerc, planté devant le fleuve, une boîte de vers grouillants à côté de lui.