La Tribune
Mylène Moisan
Le Soleil
Mylène Moisan

Ces cadres qu’on passe à la déchiqueteuse

CHRONIQUE / Après une vingtaine d’années à travailler dans le réseau de la santé, d’abord comme professionnelle puis comme cadre, France* s’est fait montrer la porte sans plus de cérémonie. La raison : un rapport du syndicat qui n’a même pas été retenu à son dossier. «Il n’y avait aucune allégation fondée, c’était toutes des choses qui étaient connues de l’employeur.»