La Tribune
Antoni Daigle
Collaboration spéciale
Antoni Daigle
Le GIEC indique clairement que peu importe ce que nous ferons, nous rentrons dans une période de bouleversements climatiques.
Le GIEC indique clairement que peu importe ce que nous ferons, nous rentrons dans une période de bouleversements climatiques.

« À tous ceux qui ne me lisent pas »

CHRONIQUE / J’ai trouvé très beau le titre du film de Yan Giroux « À tous ceux qui ne me lisent pas » portant sur la vie du poète Yves Boisvert. C’est probablement le titre que pourraient donner les auteurs du GIEC  à leurs rapports pour espérer être lus et entendus. En ces jours moribonds pour le climat, on prendrait bien un peu de Boisvert pour nous secouer. Comme Jacques Chirac l’a dit au Sommet de la Terre en 2002 : « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs ». Peu importe le timing, les publications du GIEC passent dans le beurre et l’attention médiatique ne semble jamais s’étirer dans le temps.