La Tribune
Steve Bergeron
La Tribune
Steve Bergeron

Une énigme « seau, sot »

J’ai toujours été intrigué par cette phrase qui, à ce qu’on m’a déjà dit, ne peut s’écrire en français. Elle met en scène un homme sot, qui transporte sur un cheval un seau d’eau et le sceau officiel du roi. Le cheval se cabra et les trois (sot, seau, sceau?) se retrouvèrent à terre. Comment orthographier le mot en question? Il serait assez extraordinaire qu’une phrase ne puisse pas s’écrire en français et qu’une langue écrite nous empêche de décrire une action. C’est probablement le cas avec d’autres homophones de la langue. Y a-t-il une règle à ce sujet [Paul Lacoursière, Trois-Rivières]?