La Tribune
La demande pour le sirop d’érable ne cesse d’augmenter.  
La demande pour le sirop d’érable ne cesse d’augmenter.  

SIROP D'ÉRABLE | Le Québec perfectionne son «grand cru»

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Les Coops de l'information
Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Les Coops de l'information
«En France, les gens sont très fiers de leurs vins. Ils font de la recherche et du développement pour aller au-devant des coups. Des fois, j’ai l’impression qu’on est un peu gêné de faire la même chose avec notre sirop d’érable. On pense que ce n’est pas aussi cool que les grands crus. Mais nous devrions plutôt être très fiers!»
Pour consulter l’article complet, abonnez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!