La Tribune
Marie-Sol St-Onge
Collaboration spéciale
Marie-Sol St-Onge
Mes plaies n’étaient pas encore guéries que déjà, je demandais à mon chirurgien orthopédiste quand j’allais pouvoir nager. Je me souviens avoir perçu un sourire lorsque je lui avais posé cette question a priori farfelue… jusqu’à ce qu’il réalise que j’étais très sérieuse.
Mes plaies n’étaient pas encore guéries que déjà, je demandais à mon chirurgien orthopédiste quand j’allais pouvoir nager. Je me souviens avoir perçu un sourire lorsque je lui avais posé cette question a priori farfelue… jusqu’à ce qu’il réalise que j’étais très sérieuse.

Le bonheur est dans la piscine

CHRONIQUE / Mes plaies n’étaient pas encore guéries que déjà, je demandais à mon chirurgien orthopédiste quand j’allais pouvoir nager. Mon amoureux et moi avions l’habitude de blaguer avec ma quadruple amputation pour dédramatiser l’atmosphère et je me souviens avoir perçu un sourire chez mon médecin lorsque je lui avais posé cette question a priori farfelue… jusqu’à ce qu’il réalise quelques secondes plus tard que j’étais très sérieuse.