La Tribune
La santé mentale est devenue petit à petit le principal cheval de bataille dans cette crise pandémique.
La santé mentale est devenue petit à petit le principal cheval de bataille dans cette crise pandémique.

La santé mentale a repris ses droits

Anthony Ouellet
Anthony Ouellet
La Tribune
Si l’inquiétude principale lors de la première année de pandémie était dirigée vers la santé et l’intégrité physique, ces préoccupations ont tranquillement migré vers une crainte envers les impacts de la pandémie et des mesures qu’elle a engendrées sur la santé mentale des Québécois et Québécoises. Entrevue avec Jacinthe Leduc, professeure de psychologie au Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu et formatrice au Centre RBC d’expertise universitaire en santé mentale de l’Université de Sherbrooke.