La Tribune
Julie Myre-Bisaillon
Collaboration spéciale
Julie Myre-Bisaillon
Depuis le début de la pandémie, on a constaté les grandes faiblesses du système de santé laissant des morts sur son passage, mais on assiste aussi, en parallèle, à une lente agonie du système scolaire.
Depuis le début de la pandémie, on a constaté les grandes faiblesses du système de santé laissant des morts sur son passage, mais on assiste aussi, en parallèle, à une lente agonie du système scolaire.

Nos p’tits pis nos vieux: petite chronique pessimiste

CHRONIQUE / Depuis le début de la pandémie, on a constaté les grandes faiblesses du système de santé laissant des morts sur son passage. On assiste aussi, en parallèle, à une lente agonie du système scolaire qui laisse des traces moins tragiques à court terme, moins tristes qu’un cadavre dans un cercueil. Désolée pour l’image.