La Tribune
En grève depuis le 14 décembre, une vingtaine d’ambulanciers du secteur de Lac-Mégantic ont sorti les pancartes mercredi matin pour réclamer l’abolition des horaires de faction «qui mettent en danger la population du Granit et celle de bien d’autres régions au Québec», disent-ils.
En grève depuis le 14 décembre, une vingtaine d’ambulanciers du secteur de Lac-Mégantic ont sorti les pancartes mercredi matin pour réclamer l’abolition des horaires de faction «qui mettent en danger la population du Granit et celle de bien d’autres régions au Québec», disent-ils.

Les ambulanciers sortent dans la rue à Lac-Mégantic

Jacynthe Nadeau
Jacynthe Nadeau
La Tribune
En grève depuis maintenant deux mois, les Travailleurs ambulanciers syndiqués de Beauce (TASBI) sont plus que jamais en colère. Depuis le début des négociations, la partie patronale ne veut pas aborder la question des horaires de faction, qui constitue pourtant une demande incontournable de ces ambulanciers qui desservent en Estrie les secteurs de Lac-Mégantic, Lambton et La Patrie.