La Tribune
La relation entre l’humain et les animaux « est déterminée par les besoins de l’humain qu’ils soient économiques, psychologiques, biomédicaux ou culturels », explique Lyne Létourneau.
La relation entre l’humain et les animaux « est déterminée par les besoins de l’humain qu’ils soient économiques, psychologiques, biomédicaux ou culturels », explique Lyne Létourneau.

La loi du plus fort, ultime argument ?

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
La Tribune
L’éthique animale et la philosophie sont loin de répondre à toutes les questions qui planent au-dessus du système agroalimentaire actuel, insistent les spécialistes de l’Université Laval (UL) Jimmy Voisine et Lyne Létourneau. Mais en toute objectivité, « s’il y a bien une vérité qui existe, martèle Mme Létourneau, c’est qu’il n’y a aucune raison qui justifie certaines différences de traitement entre l’humain et l’animal », à la lumière des connaissances d’aujourd’hui.