La Tribune
Une étude s'est intéressée pour la première fois à ceux qu’on appelle les «travailleurs piétons» - les signaleurs routiers et les policiers, mais aussi le personnel de la voirie, les éboueurs, les remorqueurs ou encore les brigadiers scolaires.
Une étude s'est intéressée pour la première fois à ceux qu’on appelle les «travailleurs piétons» - les signaleurs routiers et les policiers, mais aussi le personnel de la voirie, les éboueurs, les remorqueurs ou encore les brigadiers scolaires.

Les travailleurs piétons soumis à un stress sournois

Jean-Benoit Legault
La Presse canadienne
Les travailleurs qui, dans le cadre de leur emploi, doivent se déplacer à pied pendant que des voitures circulent autour d’eux peuvent être soumis à un stress sournois sans même le réaliser, ce qui pourra avoir un impact néfaste sur leur santé.