La Tribune
Par son caractère original et inusité, l’évènement hivernal attire de décennie en décennie les familles québécoises, mais également des touristes en provenance de l’Europe ou de quartiers d’immigrants de Montréal.
Par son caractère original et inusité, l’évènement hivernal attire de décennie en décennie les familles québécoises, mais également des touristes en provenance de l’Europe ou de quartiers d’immigrants de Montréal.

Taquiner le poulamon: un classique hivernal mauricien!

Geneviève Beaulieu Veilleux
Geneviève Beaulieu Veilleux
Initiative de journalisme local - Le Nouvelliste
La pêche au poulamon ne date pas d’hier en Mauricie. Déjà dans les années 40, les visiteurs venaient en train pour profiter de cette manne de Noël du «poisson d’hiver». Il est vrai que, la saison froide venue, la rivière Sainte-Anne habille son lit de multiples cabanes de pêche dans la petite municipalité de Sainte-Anne-de-la-Pérade pour donner vie à une nouvelle saison de pêche au poulamon.