La Tribune
Un mois jour pour jour après s’être réfugiée dans l’église Plymouth-Trinity pour éviter son expulsion vers le Mexique, la famille Rodriguez-Flores s’est adressé aux médias mercredi. On reconnaît sur la photo Georgina Flores et son mari Manuel Rodriguez ainsi que leur fils Manolo et leur gendre Luis Garcia. 
Un mois jour pour jour après s’être réfugiée dans l’église Plymouth-Trinity pour éviter son expulsion vers le Mexique, la famille Rodriguez-Flores s’est adressé aux médias mercredi. On reconnaît sur la photo Georgina Flores et son mari Manuel Rodriguez ainsi que leur fils Manolo et leur gendre Luis Garcia. 

Appel à la mobilisation pour la famille Rodriguez-Flores

Jacynthe Nadeau
Jacynthe Nadeau
La Tribune
Réfugiée dans l’église Plymouth-Trinity de Sherbrooke depuis un mois pour échapper à un ordre d’expulsion vers le Mexique, la famille Rodriguez-Flores a lancé un appel touchant à la communauté sherbrookoise, mercredi, pour l’aider à faire pression sur les autorités politiques afin de pouvoir rester au Canada.