La Tribune
Bien qu’il reste de nombreux défis technologiques à surmonter, la rétine artificielle est une avenue prometteuse pour traiter les personnes atteintes de rétinite pigmentaire, affirme William Lemaire.
Bien qu’il reste de nombreux défis technologiques à surmonter, la rétine artificielle est une avenue prometteuse pour traiter les personnes atteintes de rétinite pigmentaire, affirme William Lemaire.

Une rétine artificielle pour résoudre un problème de vision

Sabrina Lavoie
Sabrina Lavoie
La Tribune
Développer une rétine artificielle pour traiter la cécité : voilà le défi que s’est lancé William Lemaire, doctorant à l’Université de Sherbrooke (UdeS) et membre de l’équipe du Groupe de recherche en appareillage médical de Sherbrooke (GRAMS).