La Tribune
La dernière année, avec cette pandémie mondiale, aura été difficile pour les plus vulnérables et les enfants de partout sur la planète.
La dernière année, avec cette pandémie mondiale, aura été difficile pour les plus vulnérables et les enfants de partout sur la planète.

Les droits de l’enfant doivent être particulièrement promus, protégés et défendus

Philomène Robitaille et Amine Haouari
Philomène Robitaille et Amine Haouari
Jeunes co-porte-paroles du Mois des droits de l’enfant
POINT DE VUE / La Journée internationale des droits de l’enfant, le 20 novembre, est l’occasion de réitérer notre volonté de continuer à défendre et à promouvoir les droits de l’enfant. C’est le moment de constater tout le chemin parcouru et de prendre la mesure de tout ce qu’il reste à faire afin d’assurer la protection des droits de l’enfant.